Dans ce blog, nous parlerons de l'épidémie de chikungunya à La Réunion, de la gestion de cette crise, de l'utilisation des répulsifs et de la coopération médicale entre la France et les Comores

19.5.06

Réussite des Elections présidentielles aux Comores

Ce dimanche 14 MAI 06 a eu lieu dans les 3 îles indépendantes des Comores les premières élections démocratique de ce jeune pays ( 30 ans).

Cet archipel éclaté en 4 îles autnomes et 2 blocs ( 1 francais et 1 comorien ) était malheureusement connu pour son instabilité politique : 25 coups d'états en 30 ans... Bob Denart..

L'OUA ( Organisation pan africaine) a sécurisé les élections avec 400 soldats africains coordonnés par l'Afrique du Sud.

Un président anjouannais ( de l'île de Ndzuani) a succédé à un président grand comorien ( île de Ndzuani). Un imam respecté et modéré : M. SAMBI malsurnommé l'Ayatollah (ou Aha) , blanc de pouvoir et de gouvernance.

On peut espérer que des projets prioritaires comme la remise en route de la pharmacie centrale ou la coopération anjouano-mahoraise soient mené à bien avec l'arrivée de nouvelles têtes.

Comme pour le chik, les sites qui traitent de l'actualité des Comores sont nombreux et un portail serait le bienvenu:

Oeil des comores: http://htamou.club.fr/thadji/index.html ++
Rahachiri: http://rahachirimayotte.oldiblog.com/ ++
Kashkazi : http://www.kashkazi.com/abonnements/ ( payant) +++
L'écho mahoarais: http://www.lecho-maore.com/
Le Canal: http://www.le-canal.com/ ( payant) +++
Zarabes: http://zarabes.blogspirit.com/
Malango: http://www.malango-comores.com/ +
Holambe Comores: http://www.holambecomores.com/public/index.php ++
Comores on line : http://www.comores-online.com/ +++
MWEZI NET: http://www.comores-online.com/mwezinet/index.htm ++


Notre Premier ministre en visite à Mayotte aurait pu faire un crochet de 70 Km par Anjouan ou Moroni pour féliciter le nouveau président. Les relations diplomatique entre nos 2 pays en auraient été renforcées. Peut être des responsables réunionnais feront t-ils un déplacement, cela serait cohérent avec la politique réunionnaise de développement durable et coopération dans l'Océan Indien.

18.5.06

Miguel est né

Miguel vient de naître en Espagne. Ma femme, par peur du chik, congés mat long et raison familiales avait choisi de venir terminer sa grossesse dans son pays accompagnée de nos 2 jeunes enfants: Pablo chik+ et Paloma chik-.

Miguel a été hospitalisé 5 jours et traité par antibiotiques intra-veineux pour une suspiscion de méningite, heureusement non confirmée. Si cela était arrivé à la Réunion, j'imagine que la peur ( d'une très improbable ) infection à chik aurait aggravé le stress des parents et de la famille éloignée géographiquement.

Tout va pour le mieux actuellement et merci aux messages de Mausy et internautes du site chikungunya.net.

Le virus Chikungunya dans l'histoire

Le virus du chik dans le monde et dans le passé



Deux zones sont régulièrement touchées par des cas ou des épidémies de chikungunya depuis au moins 50 ans: l'Asie du Sud et du Sud Est et l’Afrique.


CHIK en Asie:

Le virus du chik est endémique et relativement commun en Asie, il est connu depuis 1955 et touche les zones rurales et /ou urbaines ( Madras, Bangkok).

Il peut s’agir de cas sporadique ou d’épidémies de dizaine, centaine voir milliers de cas (en saison des pluies).


Inde : Fréquent, exemple en 1964 à Madras ou 400 000 cas ont été rapporté ( LSZ Blog)
Philippines : 1954, 1956, 1968
Indonésie: 1982 à 1985, 2003 ( 9000 cas)
Malaisie: 1999, 2003
Thaïlande : 1956 à 1964, 1995, 1998
Cam bodge, Myanmar ( ex-Birmanie), Sri lanka, Vietnam.



CHIK en Afrique:

Des épidémies historiques de polyarthrite sont rapportées dans la littérature. Elles auraient touchées des milliers de gens comme à Zanzibar en 1870. Ces épidémies ont été attribuées à posteriori au virus du chikungunya.

Toute l'Afrique Sub-saharienne a déjà été touchée par de petites épidémies. Des anti-corps anti- chik sont également régulièrement trouvé lors des études de sang sérologiques effectuées lors de différentes études prouvant une infection passée et un passage du virus dans la zone.


Ouganda : 1952- 1953, épidémie rurale extensive au cours de laquelle le virus a été isolé et identifié.
Burundi : 1980-1982
Cote d'Ivoire: 1999 - 2002
Sénégal: 1966- 1982- 1996 - 1997
Congo et RDC : ( ex Zaïre) 1999 2000
Kenya : 2004
Tanzanie : 1953, 2004
Comores : 2005
Nigeria, Burkina Faso, Afrique du sud, Ghana, Zimbabwe, Cameroun


Cette liste de pays et de dates est loin d'être exhaustive. Mais les faibles recours aux analyses de sang
et le très faible nombre de chercheurs, infirmiers, médecins, entomologistes et experts de santé publique dans ces pays pauvres expliquent que probablement la majorités des cas et épidémies de chikungunya n'ai pas été répertoriée. De plus, le chik est relativement bénin par rapport au paludisme, aux dengues et autres arboviroses plus mortels , n’a jamais été une priorité de santé publique.

Le virus circule depuis très longtemps d'un homme à moustiques, d’un moustiques à un homme en passant parfois par d'autres mammifères et cela dans les 2 continents qui entourent la Réunion.

Il est même étonnant que l'Océan Indien n'ai pas été "infecté" plus tôt par le virus du chikungunya.


De nombreux articles signalent l'extension de nombreuses es épidémies depuis 50 ans. Cela est une des conséquences de la mondialisation avec ses nombreux déplacements: commerciaux, touristiques, professionelles ou migratoires.


Dr Philippe Girard

17.5.06

L'épidémie décroche mais la lutte manque toujours de coordination

Après 4 semaines de suite durant lesquels l'épidémie stagnait à 3000 nouveaux cas par semaine, ce chiffre a enfin été divisé par 2 lors de cette dernière semaine.

On peut espérer sérieusement être tranquille durant l'hiver austral de juillet à septembre.

Les institutions s'organisent pour organiser le nettoyage de l'île. La ravine Cadet est train d'avoir un "lifting" !

Les associations s'organisent , 4 d'entre elle dont le CCC ont organisé une conférence de presse pour présenter un projet de lutte anti-vectoriel ( LAV) associant les citoyens, les communes et les autres administrations.http://www.vigichik.com/vigichik/Images/logos-1.jpg

Ces mêmes associations ainsi que d'autres à la Réunion et en Métropole prévoit d'organiser une journée d'action ANTI-CHIK le 25 juin ( peut après la fête de la musique et la fête national malgache) .

Mayotte qui peine à organiser sa LAV et stimuler l'esprit citoyen pourrait s'associer à cette journée.

Les objectifs seraient divers:

- Avoir une pensée pour les personnes que le chikungunya a emporté.

- Informer ( et comptabiliser) les personnes qui souffrent encore de polyarthrite- polyalgie chikoïde. Les opérateurs SFR et Orange pourraient s'associer à une enquête téléphonique comme évoqué précedemment dans ce blog. Un CD audio d'information réalisé par l'association parisienne ARCC et moi même est en finalisation.

- Informer sur l'importance du nettoyage des espaces péri-domiciliaires dans un rayon de 300 mètres ( ravines, friches, jardins...), Stimuler l'esprit citoyens sur la participation au netooyage ( Carry nettoyage)

- Répéter les messages de prévention: Isolement et protection des malades la première semaine de fièvre, utilisation de moustiquaires dans les maisons, utilisations du répulsif DEET.

Les initiatives allant dans ce sens sont nombreuses et pourraient être mieux intégrées:

- Camapagne de spot télévisé coordonnées par le conseil régional
- Sortie du CD pédagochik et différents concerts prévus
- Déchetographie du site chikungunya.net, site et plan VIGICHIK lancé par l'association CCC

Profiant du passages des différents ministres, il faut dénoncer l'absence d'aide fournie aux associations et à la médecine privée dans la lutte contre le chik.

Sur les 76 millions promis par le "PM" il y a 2 mois, les associations, malgré des courriers et des demandes répétées aux institutions et aux minitres n'ont pas reçu un Euro. Aucune réunion n'a été organisé pour coordonner, stimuler , voir remercier du gros travail bénévole réalisé.

Mausy qui a passé d'innombrables heures pour réaliser le site internet de référence chikungunya.net et l'enquête d'utilité publique SIRIUS devrait être le premier à se plaindre. Il pourrait être "remercier" en coordonnant l'intégration des nombreux sites internet qui traite du chik.

De nouveaux sites continuent d'être créer: http://www.vigichik.com/,
http://ccc.re/ , http://chik.reunion.re/ . Cela dilue la crédibilité et surtout la visibilité.

A titre personnel, je regrette n'avoir pu obtenir un minime petit contrat pour participer à une campagne d ' IEC ( jargon ONG qui signifie: Information, Education, Communication) ou à la recherche en médecine général sur le chik.

6.5.06

arbovirose: mieux vaut le chik que la dengue de type 2

Dans les arboviroses transmises par l'AEDES, la dengue qui frappe la Guyanne actuellement est beaucoup lus mortelle que le chikungunya.

A la Réunion , quelques cas de dengue sont signalés chaque année sans qu'il n'y ai eu jusqu'à présent de véritable épidémie. Nous pouvons nous estimer heureux!

Cela doit nous rappeler en permanence qu'une piqure de moustique peut être potentiellement aussi dangereuse qu'un rapport sexuel non protégé! Dans les 2 cas, un virus mortel peut être transmis d'une personne à l'autre.

Une campagne d'information va prochainement être lancée pour que les réunionnais ne relachent pas l'attention sur le chikungunya, notamment en octobre et novembre prochain. cf les spots TV en préparation : http://vibrason.dyndns.biz/videos/regionchik/

Mais le chikungunya n'est qu'une des nombreuses maladies que peuvent transmettre les moustiques....


« A Cayenne, la dengue affole l'hôpital »

Libération 28.04.2006

Eric Favereau, envoyé spécial en Guyane, remarque dans Libération que l’épidémie de dengue qui y sévit, « plus virulente que les autres années, révèle un manque de moyens ». Le journaliste rappelle en effet que « depuis le mois de décembre, la Guyane est sous le coup d'une épidémie de dengue, événement classique dans cette région. Sauf que, cette année, elle est violente et hautement pathogène ». « Et surtout meurtrière. Depuis son arrivée fin 2005, plusieurs milliers de personnes ont été touchées. Et 3 enfants en sont morts », ajoute Eric Favereau. Le journaliste cite notamment le Dr Chantal Villeneuve, pédiatre, qui note que « c'est une dengue de type 2, une forme beaucoup plus dangereuse. Et surtout une forme que nous n'avons pas connue depuis 1992. La population est donc peu immunisée ». Eric Favereau cite en outre le Dr Myriam El Guedj, qui remarque que « ce qui est vraiment dommage, c'est qu'on aurait pu s'y préparer. Cette épidémie, comme à chaque fois, arrive de Martinique ; on savait depuis des mois qu'elle allait nous tomber dessus ». Le journaliste relève que « lors de sa venue [il y a quelques jours], le ministre de la Santé a promis une extension de 170 lits pour les années à venir. En attendant, il faut parer au plus pressé ». Eric Favereau cite en effet un autre médecin, qui précise : « La dengue révèle des manques criants. Faute de place, il m'est arrivé de renvoyer chez lui un patient atteint de tuberculose ».