Dans ce blog, nous parlerons de l'épidémie de chikungunya à La Réunion, de la gestion de cette crise, de l'utilisation des répulsifs et de la coopération médicale entre la France et les Comores

23.4.06

Réunion sur le chikungunya à Paris le 26.04.06 19 H

copie de la page du site http://www.arcc.asso.fr/nouveau/actu.html

L'ARCC ( Association Réunionnaise Culture et Communication) vous convie à la rencontre "Couleur Saphir" N° 102 avec le DocteurPhilippe Girardmercredi 26 avril à 19 HARCC 160, rue Pelleport75020 ParisMétro TélégrapheEntrée LibreLe nombre de places étant limité, merci de bien vouloir confirmer votreprésence en nous adressant un courrielarcc2@wanadoo.fr ou girardphilippe@yahoo.fr

Thèmes abordés :
- Cause et agent de la maladie chikiungunya ( infection virale suivied'une maladie inflammatoire, spécificité du moustique Aedes), historiquede l'épidémie
- Manifestations cliniques du chikungunya, formes chroniques , risqueschez la femme enceinte et l'enfant
- Actualités sur l'épidémie, évolution, risques actuels
- Actualités sur les traitements et les vaccins
- Les autres maladies transmises par les moustiques ( dont l'AEDES) qui pourraient potentiellement toucher la Réunion
- Programme de lutte contre le moustique prévu durant l'hiver austral.
- Précautions à prendre lors d'un voyage à la Réunion selon la saison.

Philippe Girard est médecin généraliste à La Réunion. Il vit depuis 4 ansà Sainte Clotilde . Il effectue des recherches sur le Chikungunya et écrit sur plusieurs sites internet.

22.4.06

l'épidémie stagne à une niveau relativement élevé

Trois mille nouveaux cas de chikungunya par semaine, un chiffre stable depuis quelques semaines, ont été recensés à la Réunion pour la période du 10 au 16 avril, selon les chiffres communiqués vendredi 22.04 par la Cellule interrégionale d'épidémiologie (Cire) Réunion Mayotte.

Pour la Cire, "les conditions climatiques qui prévaudront à la suite de l'été austral seront déterminantes". L'épidémie "étant toujours active", la cellule interrégionale d'épidémiologie recommande "la protection contre les piqûres de moustiques" pour combattre le chikungunya "mais aussi d'autres arboviroses telles que la dengue".

21.4.06

chik: l' Exemple de l'Inde et de Maurice

A la Réunion, nous devrions nous inspirer de ce que font les indiens sur le plan de la prévention de l'extension de chik. L'extrait de presse ci après donne un exemple de lutte communautaire ou citoyenne stimulée .

La campagne de communication organisé à Maurice et à la quelle participe l'association de Oté Maramaille de St André ( qui a fait don d' 1 titre du CD audio Pédagochik qui sorti à la Réunion le 3 mai 2006) est également exemplaire. La particpation citoyenne de la société de comm mauricienne est également à signaler.


En Inde, l'utilisation des femmes en portes à portes est intéressante, tout comme l'idée de l'opération de "jour sec" ou journée nationale contre les nids à moustiques.

Un telle journée d'action est en préparation par des associations de la Réunion et de Métropole pour le dimanche 25 juin 2006. Tous nos représentants institutionnels sont cordialement invités.

a suivre...

INDE

Épidémie de chikungunya en Inde 21 avril 2006 le Journal de l'Ile

" En Inde, une épidémie de chikungunya sévit actuellement dans les États de l’Andra Pradesh, de l’Orissa, du Maharashtra et du Karnataka. Selon le Times of India, l’épidémie semble décliner (le nombre de nouveaux cas déclarés est tombé de 1 600 à 700 par semaine) mais les autorités restent prudentes. Ainsi, elles ont lancé une opération “jour sec” samedi dernier dans la région du Marathwada (nord-ouest) afin de limiter la prolifération des moustiques en vidant tous les récipients pouvant contenir de l’eau stagnante. Des femmes indiennes ont été recrutées pour l’occasion. Chargées de se rendre dans toutes les habitations afin d’encourager la population à répéter ce geste de lutte anti-vectorielle (LAV), elles sont rémunérées une roupie par maison visitée. Rappelons qu’un euro = 55 roupies ou qu’une roupie = 0,018 euro. Autrement dit, la Drass locale, risque d’être plus productive que chez nous... "


MAURICE


L’agence Cread mobilisée contre le chikungunya 16.04.2006 l'Express du dimanche

" L ’Agence Cread, en collaboration avec le ministère de la Santé, a mis au point une campagne radio et télé, visant à conscientiser l’opinion publique sur l’évacuation d’eau stagnante dans leurs cours, source principale de la prolifération des moustiques vecteurs du chikungunya. Une chanson, calquée sur l’air de Tora, Tora, Tora, reprise par Stéphane Gébert, pour les besoins de la campagne, fait un tabac sur toutes les radios du pays. Dans quelques jours, une campagne d’affichage fera suite aux spots radio et télé. Le geste mérite d’être salué. L’Agence Cread a gratuitement mis ses compétences au service de la société. « Cela a toujours fait partie de la culture de l’agence d’aider à la prise de conscience dans des cas où la population, dans son ensemble, est concernée, » explique Poobhalen Pyneeandee, directeur général de l’agence. Vino Sookloll, le directeur de l’agence, Fayaaz Lalmahomed, directeur créatif et Kreshen Maurimoothoo, directeur artistique, ont mis au point une campagne de sensibilisation, s’articulant autour de la nécessité d’évacuer l’eau stagnante dans toutes les cours du pays. « Il fallait trouver un élément clé qui conprendrait l’essentiel du message. Avec les cadres du ministère qui nous ont épaulés, nous avons mis au point et développé cette campagne sur la nécessité d’évacuer toutes formes d’eau stagnante, » précise Poobhalen Pyneeandee. « Ki dan bassin, ki dan lamok, ki lor feyaz, ki lor lakaz, na pa donn li létem ponne so dizef, » dit la chanson. Résultat : une campagne efficace, qui sonne juste et qui aboutit à cette conclusion « Pas ene ti moustik koumsa ki pou fer nou per! » Au niveau du ministère, la campagne orchestrée par Cread leur a donné un sérieux coup de pouce. Tous les moyens de communication ont été utilisés, pour conscientiser l’opinion publique sur le chikungunya. Un budget de 50 millions de roupies, a déjà été utilisé, pour orchestrer les différentes campagnes. La dernière étape, après le service audiotex, le site internet, les brochures, les posters, les encarts dans la presse, entre autres, s’articulera autour des billboards.
-->Martine LUCHMUN "

voi aussi Mauric et une Campagne de promotion en France


Ph.G

19.4.06

la communication : le nerf de la guerre

Le chikungunya et « l'île aux rumeurs »

Libération 19.04.06

Sandrine Cabut, envoyée spéciale à la Réunion, constate dans Libération que « confrontés depuis un an à l'épidémie de chikungunya, […] les Réunionnais ont tout imaginé. De l'origine de la maladie à son mode de contamination, de la spécificité des personnes à risque à la particularité des personnes protégées, les rumeurs les plus folles se sont répandues à la Réunion », note la journaliste. Sandrine Cabut aborde ainsi sur 2 pages ces « rumeurs » (« attaque bioterroriste, théorie du complot, virus apporté par bateau... »). La journaliste remarque notamment que « l'une des interrogations les plus tenaces concerne la transmission même du virus. Fin février 2006, en plein pic épidémique, deux tiers de la population n'étaient toujours pas convaincus que le moustique en était le vecteur ». Sandrine Cabut note en outre que « c'est la métropole qui est mise en cause, à travers l'association de trois entités ». La journaliste cite ainsi Laurent Médéa, docteur en sociologie et professeur à l'université de Saint-Denis de la Réunion, qui remarque que « l'Etat est accusé de ne pas avoir réagi à temps ; les médecins de dissimuler des éléments importants à la population de manière délibérée ; et les médias de se rendre complices de ces deux méfaits ».

Dans son article " Epidémie de chikungunya: Une communication officiel bien étrange", le dr Lionel Lsz de St Pierre , argument de l'OMS à l'appui, démontre que la mauvaise communication officielle sur le chik a été néfaste à la prévention de la propagation du virus.

Le Monde du 07.04 .06 a également repris le rapport OMS qui critique certaines aspects de la gestion de la crise par les institutions et l'état.

la gestio de la crise du chik a pâti de nombreuses querelles ou rivalités. Mais il est vrai que le mauvais exemple vient parfois d'en haut:

L'Express du 20/04/2006 Droite Génération ambition ( extrait)

" Vraie révélation de l'UMP depuis 2002, le ministre de la Santé, travailleur et compétent, dispose d'un fief local dans l'Aisne, d'un bon réseau de parlementaires et d'une pugnacité éprouvée. Ainsi, il veut empêcher Dutreil, parti de l'Aisne vers la Marne, de transmettre sa circonscription: sûr de son fait, il encourage une rivale contre l'héritier officiel. «Xavier, dans le réseau, n'a pas l'image d'un très bon camarade», confirme un élu. En juin 2005, le nom de Bertrand circula pour succéder, comme porte-parole du gouvernement, à Copé - lequel s'empressa donc de rempiler. Depuis, il s'est fâché avec Baroin dans la crise du chikungunya à la Réunion, opposant son activisme aux lourdeurs de l'administration ultramarine… "



A signaler un site internet original intulé "Ladi lafé" qui signifie "rumeur" ou " bouche à oreille " ou parfois " ragots" . Ce n'est pas une spécificité réunionnaise mais ....Certains médias y contribuent en partie: voir cette article du Monde sur Radio Freedom . Le JIR, avec par exemple, l'interview de l'entomologiste de rénomée M. LEBERRE a pu également y contribuer, si ce n'est pas actions au moins par défaut d'information dans certains domaines.

communication et prévention- médias- carri nettoyage le 25.06.2006.

Direct au JT du midi d'Antenne Réunion, Reportage le soir sur les moustiquaires et l'état des ravines, intervention sur les rx Festival, NRJ, Freedom... journée comm

Communication au nom du collectif ( de la Bretagne-Ste Clotilde) et CCC.

Messages répétés:

cf article du 20.02.2006 dans Témoignages et AgoraVox : http://temoignages.re/article.php3?id_article=13575 ou http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=5527 21.02.2006

1) Le virus du chik est bien transmis par un moustique:

a- Le chik et d'autres arboviroses touchent d'autres pays tropicaux, parfois développés ( Asie, Afrique du sud, Mada, Canada et Australie. Les épidémies ont toujours lieu en saison des pluies et les plans de démoustiquation diminuent la propagation de l'épidémie. Tous protégé leur maison par des moustiquaires.

b- Les 160 malades du chik de France , revenaient tous de La Réunion et n'ont jamais transmis le chik à leur famille , ni voisin ( sauf une infirmière par expostion au sang infecté)

2) Les malades doivent être isolés la première semaine ou plus si la fièvre dure. Les enfants ne doivent pas aller à l'école au moindre doute, comme pour la varicelle. Les arrêts de travail doivent être au minimum de 7 jours. le virue est dans le sang durant ce temps là.

3) Les rechutes ne sont pas dû au virus lui même mais à une maladie inflammatoire , appelé POLYARTHRITE - ou poly algies) qui sont dû à un dérèglemment du système immunitaire, induits par l'infection passée. Il n'y a pas de forme grave à ce stade chronique et il n'y aurait pas d'arthrose précoce à craindre.

4) Les personnes qui ont déjà eu le chik ont des anti-corps anti-chik et sont protégées d'une nouvelle infection, comme pour la varicelle , la rougeole ou le vacciné de la fièvre jaune.


5) D'autres maladies se déplacent grace aux piqûre de moustique. Pour diminuer le nombre de moustiques sur l'île, un grand plan de nettoyage coordoné impliquant tous le monde est nécessaire avant le traitement par BTi.
- En Métropole sur proposition du collectif associatifs un pique nique est organisé le 25 juin. A la Réunion, un carri-nettoyage pourrait être organisé en simultané : Nettoyage de 8H à 12 h et ensuite carris de quartier ou assocaitif. Les médias et les écoles peuvent jouer un rôle important dans l'éducation, la prévention, l'information...

6) Il n' y a pas 240 000 MALADES du Chik mais 240 000 qui l'ont déjà eu. parmie eux:

- 3000 personnes avec de la fièvre ou les boutons et les douleurs. Malades "nouveau cas" à déclarer 080 110 000, à protéger des moustiques et à isoler.
-6000 qui ont des douleurs encores fortes et invalidantes suite à la fièvre initiale.
- 15 à 25 000 personnes qui ont des douleurs régulèriement chronique et invanidantes. Une anxiété , dépressions peuvent s'ajouter au tableau douloureux.
- 100 000 personnes ont des douluers bénignes régulières mais non nvalidantes

*Estimation personnel.

L'enquête INSERM : SIRIUS à télécharger sur le site chikungunya.net pourraient être promu par les autorités pour confirmer ou infirmer ces chiffres.


INFOs:
Le groupe pluri-disciplinaire ( regroupant les différents intervenants institutionnels) doit débuter une nouvelle campagne de communication. Attendons de voir... Mayotte sur ce point à été très réactive avec la production d'une film/dessin animé très ludique et pédagochik!

Le disque PEDAGOCHIK sort le 01.05.06. Association Oté Marmaille, st André. Pst et kiné Joël Innocent. Sega, zouk, soukous, comptine... pédagogike... li lé dan l'air, li lé dan d'l'o....

13.4.06

Bulletin quotidien chik- Comptage exhaustif des nouveaux cas

Quelle bonne idée de faire un bulletin de situation quotidien. Les chiffres sont plutôt rassurants à la Réunion pour la journée du 12.04.2006.

Le site chikungunya.net publie ces bulletins dans la partie " presse" : http://chikungunya.net/presse/pressecadre.htm

Une carte météo des nouveaux cas de chik quotidien avait été demandé il y a 3 semaines devant le "groupe pluridisciplinaire chik" qui réunit tout les 15 jours des réprésentant du CRR,de la DRASS, du CG , du CDOM,de l'association des maires , des associations et quelques citoyens.

Le préfet avait répondu par voix de presse , il y a une semaine que cela était difficile techniquement.

Quitte à voir augmenter artificiellement le nombre des malades ( déclarés), une bonne promotion du n° vert de la DRASS ( 0800 110 000) pour déclarer rapidement les nouveaux cas de chik et les localiserserait importante. Cela permettrait de mieux prévenir l'extention de la maladies et distribuer une aide ciblée ( notamment celle récoltée par les associations de métropole).

Un décret devrait être bientôt signé, classant le chikungnuya dans la liste des maladies à déclaration obligatoire. Tous les médecins généralistes, pédiatres et hospitaliers devront bientôt déclarer TOUS les nouveaux cas de chik, comme préconisé par la CIRE-INVS ( épidémio) pour la Réunion ( l'application de ce décret en métropole fait débat) . Ces données , recoupées avec le N° vert, donneraient des chiffres précis pour le bulletin quotidien évoqué si dessus.

Concernant une idée largement répandu, le comptage des cas hebdomadaires et cumulés ( souvent interprétés à tord comme le nombre de malades totaux) n'est pas seulement fait d'après le N° Vert et les déclarations des médecins. Un réseau de médecins sentinelles, les appels au 15, l'activité des hopitaux et des calculs mathématiques sont pris en compte. Plus que le nombre réel , c'est l'évolution des chiffres qui importe. C'est pour cela que les méthodes de recueils et de calculs n'ont pas été modifiées au cours de l'épidémie.

Les différentes études tombent à peu près sur le même résultat, 30 % des réunionnais ont déjà eu le chik. Ce chiffre est très variable entre les hauts et les bas et d'un quartier à l'autre . Dans certaines résidences de l'Est (région la plus pluvieuse) ou les jardins sont petits et les moustiques sont partagés avec les voisins, ce % ( ou taux d'attaque) dépasserait les 75 %. Ces quartiers ont le moins à craindre d'une reprise de l'épidémie.

------
A défaut d'enquête rétrospective organisée à grande échelle en médecine générale, l'enquête SIRIUS citoyenne ( INSERM- CHIKUNGUNYA.NET) mérite être promu. Les secrétaires médicales pourraient être de bonnes enquêteuses.!

L'analyse de milliers de questionnaires permettra d'avoir une idée plus précise de la maladie chikungunya: formes atypiques, formes asymptomatiques, durée de la fièvre, durée des douleurs initiales invalidantes, % des patients qui ont une polyarthrite, temps moyens entre les rechutes...

Environ 3 tonnes de produits anti-moustique et répulsifs récoltés en Métropole

13.04.2006 Forum clicanoo ( le JIR se réserve le droit de publier les messages laissé sur le forum sans en contacter l’auteur)

" L'intention est bonne cependant.Ces produits arriveront probablement quand il n'y aura plus que quelques centaines de cas. Il sera toujours temps de les offrir à Mada ou aux Comores. Attention d'utiliser les bons canaux pour ne pas que certains s'enrichisse encore plus! dr Philippe Girard


Explications sur la distribution des produits anti-moustiques récoltés en France métropolitaine pour la Réunion. Coordinatrice Mme LEE .13.04.2006


Certains ont mal interprété mes propos dans un message laissé sur un forum et ont compris que les produits anti-moustiques, récoltés en France par les associations de réunionnais de la Métropole, pourraient être donnés à nos voisins de l'Océan indien.

Cette interprétation, pourrait décourager les bénévoles de Paris et de France qui ont organisé la collecte des produits ( environ 3 tonnes ! ) pour leurs amis et familles de la Réunion.

Ils organisent actuellement , depuis la métropole et avec beaucoup de difficultés, le rassemblement et le transport de ces produits. Il faut savoir que le transport aérien des produits aérosols est très strictement réglementé et nécessite des contenaires spéciaux.

Il est vrai que le message ci-dessus pourrait être ambigü.

Explications:

- Je fais partie des optimistes qui pense que l’épidémie s'essoufle et que rapidement nous passerons sous la barre de 1000 nouveaux cas /semaine . Ce serait une bonne nouvelle car le nombre de malade réunionnais serait moindre.

- Le chikungunya étant une maladie immunisante, les produits répulsifs sont réservés au personne qui n'ont jamais eu le chikungunya.

- La cible prioritaire des dons sont les personnes qui font l’infection à virus chik, qui ont du virus dans le sang et risquent d’infecter les moustiques de chez eux ,de leurs voisins ou de l’école. Le virus restent dans le sang entre 4 et 10 jours. Cependant, les répulsifs ne doivent pas être appliqué si il y a une éruption ( boutons) ou gratelle ( demangeaison).

- Doivent être ciblé égalment les femmes enceintes , le personnes agés et les plus pauvres qui vivent dans un quartier ou écoles où des nouveaux cas de fièvre à chikungunya viennent de se déclarer, cela jusqu'à 3 semaines après la disparition de la fièvre des malades ( temps de vie d'un moustique infecté). Pour les personnes les plus fragile et jamais infecté, Mme LEE essaye de nous faire parvenir un produit répulsifs efficaces dont la durée d’action jusqu’à 12 heures.

- En fonction de cela et vue les stocks encore disponible à la Réunion, on peut espérer que nous serons bien pourvu en protection et qu’il puisse rester un éventuel surplus à la fin de l’épidémie.

- L'aide, à notre demande, porte également sur des moustiquaires et des produits d'imprégnation afin de se protéger durablement des moustiques.

- Les bracelets anti-moustique dont la publicité gratuite a été faite par certains journaux n'ont pas été demandé lors de la collecte. Les études scientifiques confirment leur inefficacité.



J'espère que la mauvaise interprétation de mon message n'est pas issu de certaines personnes qui tiennent des propos à caractère raciste sur certains forums.

J'espère que ces personnes ne verraient pas d'inconvénient à ce qu'un éventuelle petit surplus soit donner aux gens les plus pauvres de la zone quand l'épidémie réunionnaise sera sous contrôle.

J'espère en fin qu'un amalgame n'est pas fait entre les activités associatives anti-chik
et des activités à but humanitaire menées par la diaspora anjouannaise de la Réunion http://rahachirimayotte.oldiblog.com/?page=articles&rub=129006&nba=&ajcoms=545286&confirm=ok


La coopération régionale dans l'Océan Indien est essentielle dans le futur pour protéger La Réunion et Mayotte de nouvelles épidémies.

Arrétons les polémiques et la dramatisation de l'épidémie qui sont préjudiciables à des actions efficaces et coordonées contre le chik. Voyez l’article du Dr Lionel de St Pierre à ce sujet :
http://lionel.suz.free.fr/index.php?id=about&sub=blog


Certains travaillent et produisent du matériel pédagogique très intéressant. Voir par exemple le photo montage sur la réalisation de moustiquaires de fenêtres et les documents téléchargeables sur le site http://chik.fr/


Il serait bien que les médias répercutent plus largement les messages d'explications et les activités anti-chik positives . Ils apporterait une petit pierre à l'édifice de la santé publique réunionnaise.

dr Ph.G
Ste Clotilde 13.04.2006
http://chikplanete.blogspot.com/

11.4.06

la Bretagne : Ravine et Réunion

La réunion de la Bretagne initiallment prévu le 12l est reportée au mercredi 19 avril 2006.

Une association de La Bretagne, la marie de La Bretagne- St Denis et le groupe pluridisciplinaire chik ( CRR, CG, DRASS, associations des maires et le conseil de l'ordre des médecins) sont co-organisateurs.

La Bretagne est un quartier de 13 000 habitants . C'est une bande s'étalant entre 50 et 500 mètres d'altitude, situé entre 2 rivières et traversée par la Ravine Cadet.

Des photos de la ravine CADET sont en ligne sur chik.fr -->album photos

http://www.internetrun.com/joomla/index.php?option=com_zoom&Itemid=124&catid=3

Les ravines , par l'humidité , l'ombre de la végétation , l'absence de vent et les nombreux déchets végétaux et domestiques accumulés depuis plusieurs années sont des endroits propices à la reproduction et le repos des moustiques.

Selon l'entomologiste de la DRASS, M. Jean Sébastien DEHECQ, les ravines de La Réunion sont les principaux réservoirs d'oeuf, de larve et d'adulte de l'AEDES.

Sans nettoyage préalable, toutes démoustiquations même au BTI , même par épandage aérien ne seront jamais très efficaces pour diminuer le nombre de moustique.

Les différentes institutions réunionnaises recrutent et organisent la démoustication et le nettoyage de La Réunion et des Ravines. Mais la tâche est énorme et un coup de main et de sabre associatif ou citoyen seront nécessaire.

De nombreux cas de chik ont eu lieu autour du cimetière de La Bretagne. Les pots de fleurs , avec de l'eau et la matière organisque ( feuilles, fleurs tombées dans l'eau) sont un endroit idéale pour que l'AEDES y ponde.

La DRASS a organisé l'opération " FLEURS DES SABLES, adieu moustiques!!!" . Du sable a été déposé dans les cimetières et une campagne de sensibilisation pour remplacer l'eau des fleurs par du sable. Cette campagne a été faite avec succés aux antilles pendant une épidémie de dengue.

Renseignement St Denis- St Benoit: 0262 50 76 35, St Paul : 0262 22 60 58 , St Pierre: 0262 96 80 80



J'habite à 50 m de la Ravine et ai toujours des moustiques dans la maison. L'équipement en moustiquaire de fenêtre et les ventilateurs devant les portes sont obligatoires.

Un photo montage pédagochik pour apprendre à réaliser une moustiquaire de fenêtre à 5 Euros est disponible en ligne sur la page d'accueil du site chik.fr.


Ph.G

9.4.06

La nivaquine??? ou l'aquagym !

Les articles sur la Chloroquine alias Nivaquine(r) sont maintenant nombreux. Celui du blog LSZ est le plus argumenté en français.

L'effet d'annonce du nom du médicament a été étalé sur 3 jours. Mais le jeux de piste ( antiparasitaire- largement utilisé chez la femmes et les enfants) était facile et la consultation de la littérature internationale scientifique ont fait deviné aux médecins le nom du traitement annoncé par la presse comme "miracle".

L'effet anti-viral de la Chloroquine n'est pour l'instant prouvé que dans les éprouvettes. Il ne pourrait bénéficier qu'aux +/- 5000 réunionnais qui sont actuellement en virémie chik (= la fièvre Chikunguya) , actuellment principalement dans l'Ouest de La Réunion.

Le nombre de cas diminunant et la vague de moustiques infectées ( et de malades) se déplacant, il est probable ( souhaitable pour les nouveaux malades) que les programmes de recherche in vivo ( chez les hommes virémiques) arriveront peut être trop tard à La Réunion . Mais il pourront être utile en INDE car l'épidémie y flambe ( OMS 07.04.06) .

Cet effet anti-virale s'il existe in vivo ne serait pas de 100% efficace. Un rhumatologue réunionnais rapporte que certains de ces patients déjà sous Chloroquine en traitement chronique ont développé une forme classique de chikungunya.

D'autres parts lors des épidémies africaines , notamment celle de Moroni en 2005 (20 000 cas) , la protection contre le virus n'a pas été rapporté. En effet, dans ces pays, ce traitement est largement utilisé à la moindre fièvre devant la suspiscion de paludisme ( = malaria).

NB: D'ailleurs la résistance de ce médicaments est importante et le fait déconseillé aux Comores , utilisé seul, en prévention et en traitement chez les "Je Viens (= diaspora en vacances au bled), touristes , enfants et femmes enceinte comoriens. NBB Cela n'est pas vrai pour Madagascar.

A Moroni, cependant les formes de polyarthrite rhumatoïde chronique semblent plus rares. Mais il pourrait s'agir d'une protection génétique ? Origine africaine? Une étude à ce sujet Moroni ( Ngadzidja- union des Comores) serait intéressante.

Concernant dans les douleurs rhumatologues chroniques ou évoluant en poussées inflammatoires ( polyalgie-polyarthrite chikoïde), l'effet de la Chloroquine est connu et déjà utilisé. Elle est ici déjà essayé par certains patients ( hors AMM) mais ne semble que partiellement efficace.

Dans les formes invalidantes, les anti-inflammatoires des 2 types associés au Paracetamol semble donner de meilleurs résultats. Mais attention aux effets secondaire. Les différentes tisanes Péi semblent également parfois efficaces. Quelques médecins généralistes les étudient à titre privé.

Concernant les dépressions, l' état de fatigue , l'état de faiblesse, le soleil, le repos alterné avec l'activité physique , sociale et professionelle ( dans la mesure des douleurs de poussées inflammatoires) sont fortement conseillé.

Ces formes chroniques invalidantes n'ont pas encore été dénombré mais 2 à 5 % des ex-infectés ( infectants) semblent faire des formes invalidantes après plus de 3 mois. Lançons des études?

Les bains d'eau froide ou chaude, de mer comme de piscine semblent assez efficaces.

Les mairies et les professionnels de santé pourraient organiser des séances d'AQUA-GYM " Déchikante". 1 euro comme actuellment ou gratuite sur certificat médical !

AIDE à Anjouan- Comores

le projet JIMILIME http://rahachirimayotte.oldiblog.com/

Ndzuani ou Anjouan est 16H de Paris, à 2H30 de La Réunion et 20 mn de Mayotte et de Moroni ( en avion).
Voyez les cartes et les belles phots de végatation sur ce site.

Un étudiant parisien d'origine mahoraise , qui tient un blog très intéressant a accépté d'être le "webmaster" de 3 associations réunionnaises de la diaspora de Ndzuani ( = Anjouan- Ile automome de l'Union des Comores- Archipel des Comores dans le canal entre Madagascar et le Mozambique).

Vous y trouverez quelques photos et les bases d'un projet de jumelage citoyen ( ou communautaire) avec le dispensaire de JIMILIME. Les premières "missions" sur place sont prévus en juillet.

JIMILIME est un village de 6000 habitants, située à 800 mètres d'altitude pour l'instant sans route ( en construction). L'accés est principalement pédestre, comptez 1h30 pour les villageois qui font 2 fois l'allers-retours par jour et 3 h de montée pour un citadin.

Ce village est d'organisation rural et vit de la production de clous de girofles, de fruits à pain, de nois de coco et de cultures maraichères vendu au marché de OUANI ( près de la capitale Mutsamudu) 800 mètres plus bas en bord de mer.

Les cases sont faites principalement de rames de coco tréssées.

Avec l'école, le dispensaire ( ou poste de santé avec une maternité) sont les euls batiments en dures.

Le dispensaire a été réhabilité , électrifié ( panneaux solaires) et une adduction d'eau ( peu potable) a été faite. Les ONG française Initiative et Développement (ID), anjouannaise ( CAP) ont réalisés les travaux sur financement réunionais, français et européen.

Il n'y a pas de couverture GSM ni téléphone fixe dans le village de jimilimé. Mais il y a un accés internet à OUANI.

Le personnel du dispensaire est composé de 2 fonctionnaires ( infirmier et aide soignant) et d'un responsable du dépot pharmaceutique.

Les actes médicaux et les médicaments sont payants et financent le salaire du "pharmacien" , les actions de préventions et la gestion et l'entretien des locaux.

Depuis quelques années, le dispensaire est devenu une structure autonome qui doit vivre de ses recettes. La gestion est assuré par des bénévoles du village qui ce sont retrouver avec beaucoup de travail mais qui ont bénéficier de peu de préparation face à ces responsabilités nouvelles.

Les patients ont peu confiance en leur soignant et regardent vers Maoré. la strucure et les personnels compétents sont sous-utilisés.

Pour regagner cette confiance, Moudi Hassan , lé présidents de l'association de JIMILIME a sollicité de l'aide car les travaux finis, le soutien extérieur s'est arretée. L'appui institutionnel est assez limité.

Nous désirons que le site de JIMILIME compilent plus de photos et de documents utiles au fonctionnement du dispensaire ( protocoles, informations médicales, liste des médicaments outils de gestion...).

Des informations à visées touristiques, préparation à un voyage, conseils pour aider Jimilimé dans un sens développement durable ( = pas de dons).

Fadhula, Dalila, dr Philippe , Arifa, Hadidja, Aliféni, Zubert, Dr Zaidou, Dr Danièl

Fêtes du Maoulide à St Denis de la Réunion bientôt en ligne

7.4.06

article de rhumatologie sur le chik

le Dr Bouquillard , rhumatologue a écrit le seul article de rhumatologie pour l'instant disponible à La Réunion.

Les études sont en cours et ont devrait en savoir bien plus dans 2 ou 3 mois.

http://www.medspe.com/site/templates/template.php?identifiant_article=3106

5.4.06

OMS: livre sur les Insecticides et leur utilisation

Le livre de référence sur les Iinsectcides et de leurs utilisations - OMS 2006

La version française n'est pas encore disponible.

http://whqlibdoc.who.int/hq/2006/WHO_CDS_NTD_WHOPES_GCDPP_2006.1_eng.pdf

Moustiquaires de fenêtre à 6euros: Mode d'emploi

En attendant que le Collectif C.C.C fasse des images et des fiches de ces " ateliers moustiquaire" , on peut recommander ces 2 documents pour trouver des idées de réalisation de moustiquaire.

MAJ 09.04.2006: Atelier moustiquaire à Etang Salé les hauts tout en image chik.fr
1) Fiche de conseils en bricolage de M. BRICOLAGE ( du tulle vient d'arriver dans le magazin de bricolage à coté du Carrefour de Ste Clotilde).

Jean alain Cadet ( http://chik.fr/ ) conseille le ruban à picots adhésif ( 7 m à 5 E à St Pierre) sur lequel vient se clipper la moustiquaire découpée à la bonne taille. Ca fait propre, la moustiquaire peut s'enlever mais ca peut laisser des traces de colle. Un tulle tendu sur un cadre fait plus propre. Ce type de tulles en plastique non tissé absorbe malheureusement peu les produits d'imprégnation.

http://www.mr-bricolage.fr/modules/espconseil/fiches_magazines/Mb29-02.htm

Merci au site chikungunya-réunion

http://www.webmarchand.com/moustiquaires.htm


2) Un peu plus costaud et en anglais ( version française difficile à télécharger) , le guide de l'O.M.S sur le combat "communautaire" ( plutôt citoyen) contre les moustiques. Pour les noms anglo-lecteur, les différents dessins et schémas sont très instructif.

On nous a également parler de tente-moustiquaire chinoise qui se déplit un tour de main et protège un jeune enfant n'importe ou? C'est vendu aux Comores indépendantes.

Anglais WHO- OMS. Vector Control - Methods for Use by Individuals and Communities. 1997.

http://www.who.int/docstore/water_sanitation_health/vectcontrol/ch08.htm


Français: http://www.who.int/docstore/water_sanitation_health/Documents/vecteurs/007to194.pdf


Ph.G

Polyarthrite due au Ross River : Une personne sur 2 à encore mal après un an

Enquête longitudinal prospective sur 60 patients de 1997 à 2000


Histoire natuel de la polyarthrite induite par le virus de la rivière ROSS ou ROSS RIVER ( ou RRV )


http://www.mja.com.au/public/issues/177_07_071002/myl10636_fm.html


Une personne sur deux qui ont été infecté par ce virus du Pacifique souffrent encore de douleur 1 an après l'infection.

D'autre étude montre que le virus du Ross River déclenche un syndrome de fatigue chronique et/ ou une dépression dans 10% des cas.

Ces études qui portent sur peu de cas et sur le virus du ROSS RIVER( et non du Chik) doivent être relativisées. Les personnes suivies sont plus agés que la moyenne réunionnaise.

Mais il semble que la polyarthrite induite par le chikungnuya et celle du Ross River soit semblable sur ce point :

les personnes qui ont déjà des rhumatismes et de l'arthrose (= douleurs ostéo-musculaires) ou qui celle qui avait déjà tendance à la dépression ou à l'anxiété ont plus de risque de développer une forme chronique plus invalidante de chikoïde.


Une tel étude à La Réunion serait très intéressante. Les volontés sont là mais l'organisation manque, faute de coordinateur.

CF Réunion CHIK pluridiscilinaire ( CRR, CG, DRASS, préfecture, Association des maires, conseil ordre médecins, hôpital) du 04.03.2006.



Ph.G

Chik: Articles de synthèse médicale en français

Un très bonne synthèse du M. Chik de la Réunion, le Dr Bernard Alex Gaüzère.
http://medecinetropicale.free.fr/enseignement.html


Le site internet qui portent tous les cours du diplôme de médecine tropicale est vraiment très complet. tous les articles peuvent être enregistrer sous word.
http://medecinetropicale.free.fr/

Le diaporama fait part le Dr STROBEL de Ventiane au Laos est également très instrucif. Les chiffres concernant la mortalité du chikungunya ne sont cependant pas justes.


http://www.ifmt.auf.org/IMG/pdf/IFMT_MB2_Chikungunya.pdf

Un article d'une étudiante des laboratoire Pasteur, sur le site réunionnais: dijoux.re
http://www.dijoux.re/?2006/03/07/87-explications-scientifiques-sur-le-chikungunya

Vaccin contre le Chik: le Pr Robert Edelman

Dans l'exellent article du Dr Lionel suz, réunionnais du sud ( blog LSZ), on peut trouver de nombreux liens sur la littérature médicale anglophone concernant le chik et les vaccins.

http://lionel.suz.free.fr/index.php?id=about&sub=blog&entry=1140415674

On y découvre le Pr Edelman qui a publié un article en 2000 sur ses recherches sur un vaccin vivant atténué. Celui ci s'est rélévé efficace mais a déclenché des douleurs articulaires bénignes chez une personne sur 10 !

http://www.umm.edu/doctors/robert__edelman.html
http://www.ajtmh.org/cgi/reprint/62/6/681.pdf

Le Pr Edelman a dit des réunionnais : Ils ont notre cyclone Katrina !

Le chik vu par les militaires américains 02.2006

En anglais, voyez cette synthèse de l'armée américaine sur le chikungunya.

Ils recommandent aux militaires d'utiliser du DEET et de porter des vêtement longs. Vu la photo des vêtements militaires, on se dit que les militaires ont moins de chance que nos marmailles d'être piqué par un Tigre Asiatique ( nom des anglophones pour l'Aedes albopictus) potentiellement infecté de chik.

Ce documents confirme ce que l'on peut lire dans la littérature internationale, les enfants font des formes asymptomatiques.

Une des revendications du Collectif CCC depuis 1 mois et demi est la fermeture des écoles en zone de passage de la ( des) vague(s) de chik.

Les enfants font très souvent des formes bénignes de chik qui durent 1 à 3 jours sans sequelles. Les formes de chik grave chez l'enfant sont exeptionnelles.

Mais ils raménent le virus à la maison et vont "contaminer" leurs grands parents qui auront un risque imporant de faire une forme chikoïde invalidante chronique.



Ph.G

4.4.06

programme du 5 au 14.03.2006

Contacts institutionnels

mercredi 5 avril 2006 Lambert Etang Salé les hauts


15H : Collecte des bouteilles vides et autre récipient abandonnés du quartier avec les enfats. les déchets récupérer seront confié à une artiste pour rélaiser une oeuvre d'art ( valorisation du rammassage)
16H: Atelier bricolage de moustiquaire chez un habitant, don de moustiquaire de lit


Mercredi 12.0a.2006 La Bretagne Ste Clotilde

MAJ 09.04.2006:

" Invitation à une après-midi anti-chik avec le Dr Girard CC
La Bretagne – Ste Clotilde - MERCREDI 13 avril à partir de 15H 30


Objectif : Bonne utilisation des répulsifs, Exploration de la Ravine Cadet, Réalisation de moustiquaires de fenêtres artisanales, Discussions de quartier

Programme :

Lieu 1 : 55E chemin des THUYAS

15H30 : Application de répulsif anti-moustique et réalisation de moustiquaire de tête
Exposition de différents types de moustiquaires de fenêtre

16H : Visite de la Ravine CADET ( ou JuraCHIK Park ! ) ou
Ramassage des déchets avec les enfants ( si animateur du quartier volontaire)

Lieu 2 : Salle polyvalente municipale de la Bretagne sous la bibliothèque

17H : Discussion public de quartier :

- Diaporama sur la Ravine Cadet et les Moustiquaires
- Questions réponses sur le Chikungunya, actualités sur le vaccin et les traitements
- Informations sur l’évaluation de son risque personnel d’infection – Prévention adéquat
- Discussions sur l’amélioration des protections anti-moustiques dans les écoles et crèches– Eviction scolaire et
protection des nouveaux malades
- Discussion sur les nouvelles maladies émergentes transmises transmises par les moustique ( dengue, West Nil, Ross River…)
- Contacts avec la commune et les partenaires institutionnels pour organiser une démoustiquation de quartier.
- Organisation d’un Nettoyage de quartier + Carri-Dimanche 23.04 ?



fin avril.2006

- Réunion médicale à l'ouest

Sortie du Cd 12 titres PEDAGOCHIK , co-production ultra-marine ( sega, séga mauricien, zouk, zouk love, soukous, reggae, comptine infantile..) association Oté! Marmaille de St André
Et t-shirt "chik chik, chik", jurachik park, le boboléla: http://www.union-ultra-marine.net/


sous réserve de modification:


Philippe Girard C.C girardphilippe1@hotmail.com

Un anti-parasitaire miracle contre le chik

Un professeur de virologie de Marseille vient d'annoncer qu'un médicamaents anti parasitaire déjà commercialisé en France s'est révélé efficace contre le chik dans les éprouvettes.

anti parasitaire ou anti virale?

Est-ce un médicament efficace contre l'infection virale? cette infection ne dure que quelques jours en quel cas le traitement ne serait efficace que si il est pris au début de l'infection.

Efficace contre les douleurs de polyartrite chikoïde? La chloroquine (ou Nivaquine) est antiparasitaire ( paludisme) et anti-inflammatoire . Elle est déjà utilisé dans les autres polyarthrites. Elle est testée actuellement dans les programmes hospitaliers de recherches. Mais c'est loin d'être un scoop?

Si la nouvelle est confirmée, le médicaments déjà vendu en France pourrait être diffusé rapidement.

Soyons méfiants en attendant. Même les professeurs peuvent se tromper ou mal communiquer. Par exemple, ces 20 dernières années , la presse s'est fait l'écho de 4 ou 5 vaccins contre le pauldisme annoncés comme prometteurs mais qui ont finalement été abandonnés.

MAJ: Nivaquine et virus: Voyez la synthèse faite par le très réactif et bien informée Dr Lionel du Sud de la Réunion:
http://lionel.suz.free.fr/index.php?id=about&sub=blog&entry=1144286167

Ca médicaments trop dosé peu être très dangereux pour le coeur. Donc méfiance en attendant les conclusions des études. Le médicaments miracle n'existe pas encore.