Dans ce blog, nous parlerons de l'épidémie de chikungunya à La Réunion, de la gestion de cette crise, de l'utilisation des répulsifs et de la coopération médicale entre la France et les Comores

11.3.06

Les médecins s'organisent

- les 3 autorités réunionnaises ( CRR,CG,pref) ont organisé une réunion de coordination chik jeudi soir 09.03.06.

Les projets sont nombreux et la volonté ferme. Mais il manque une coordination CHIK pour que tout cela ait un peu de visibilité internet et médiatique.

L'aspect communication semble bien pris en compte mais la relation avec les principaux médias semblent difficiles.

Les messages de prévention-santé publique orientés vers le grand public pourrait être simplifier pour plus d'impact. Une étude sociologique sur les comportements de protection et les connaissances du chik - Aedes- risque potentielle du malade virémique pourrait être un préalable.

Une caravane contre le chik va se balader de ville en ville. L'idée d'une communication est bonne il va falloir maintenant recruter et former des animateurs "péi" bien pointus pour être crédible ( paramédicaux ?, acteurs sociaux, ?).

Environ, un Réunionnais sur 2 pense que le chik aurait d' autre vecteur que le moustique. Certaines personnes ignorent quelles sont dangereuses pour les autres les 10 premiers jours de maladies.


- Le conseil de l'Ordre des médecins vient d'envoyer une lettre pour demander aux médecins de l'île leurs numéros de téléphone, de fax et leur email.

Le site de cet organisme animé par le DR Raybaud, contient de nombreux articles intéressants et est un des portail médicaux sur le chik. Il lui manque juste un forum et une liste des emails professionnels.
http://www.odmreunion.net/ , http://www.odmreunion.net/infos_medicales/chikun_repulsifs_index.html

- Le président de MEDOCEAN, association de recherche et de formation en médecine générale, a pris l'initiative d'organiser une réunion medicale (et para médicale) à St Denis pour coordonner des projets des médecins privés qui ont vu et voient 95% des chikungugnés et chikuncognés dans leur consultation. Ces recherches n'ont pour l'instant pas de financement public. Mais les contacts ont été pris lors de la réunion de coordination.

Les vieux traitements de la poly-arthrite rhumatoide sont remis au goût du jour pour la chikoïde. Attendons la fin des études avant de nous précipiter sur la nivaquine et le plaquenil. Et pourquoi pas le nouveau traitement de la polyarthrite psoriasique.

- J'ai hâte de lire le livre des 2 médecins tropicalistes de l'île, le Dr Gauzère et le Pr Aubry:

" Le chik, le choc, le chèque" , présentation ce mercredi 15.03 à St Denis, 18 H.



La bonne nouvelle du jour (et de l'avis général des médecins et pharmaciens du Nord Est) : on a passé le pic de l'épidémie et il y a beaucoup moins de nouveaux infectés. Mais attention au retour des beaux jours et aux des déplacements familiaux pendant les vacances scolaires qui commencent.

Il y aura beaucoup moins d'enfants au centre aéré ( de loisir ) qu'il y en avaient dans les écoles. Cela aura t-il une répercussion sur l'épidémie.

0 Comments:

Objavi komentar

<< Home