Dans ce blog, nous parlerons de l'épidémie de chikungunya à La Réunion, de la gestion de cette crise, de l'utilisation des répulsifs et de la coopération médicale entre la France et les Comores

5.3.06

C/ ACTION CITOYENNE de prévention

ACTIONS CITOYENNES de prévention et démoustication

Pour avoir une action plus large et plus longue contre les moustiques, les Réunionnais pourraient s’organiser en groupes de quartier pour s'entraider et renforcer les actions préventives anti-larvaires chez eux.

Les gens les plus faibles ont besoin d'aide pour brosser les coupelles terreuses, remplir les flaques et pneus de sable et déboucher les gouttières.

Chaque comité comprendrait une personne, connectée à internet, pour faire remonter aux épidémiologistes des données sur l'épidémie.

Quelques personnes seraient formées et dotées en matériel pour faire de l’ Informations- Educations-Préventions ( = I.E.C dans le jargon des ONG) sur le CHIK et de la démoustication de proximité.

Les réseaux des services municipaux, les associations, les parents d'élèves, la Croix Rouge pourraient être utilisés pour tisser le filet.

De premières expériences sont menées à Saint-Gilles. Les voisins se sont organisés pour pulvériser eux-mêmes un insecticide autour de leurs domiciles toutes les semaines. Les premiers résultats paraissent encourageants.

Ces sites pilotes pourraient être médiatisés pour donner des idées aux autres.

0 Comments:

Objavi komentar

<< Home