Dans ce blog, nous parlerons de l'épidémie de chikungunya à La Réunion, de la gestion de cette crise, de l'utilisation des répulsifs et de la coopération médicale entre la France et les Comores

25.2.06

Premier ministre: Fermeture des écoles?

J'ai bien aimé un des titres de la presse réunionnaise ce matin:

"La chik fait fuire les touristes et fait venir les ministres" !

Après la visite de 3 ministres, le premier d'entre eux se devra de faire des annonces?!


- Classer la Réunion en " Catastrophe naturelle" pour pouvoir dédommager correctement tous ceux qui souffent économiquement de l'épidémie?


- Spirales et répulsifs gratuits ?

Comme le demande le PS et le PCR ? Peut être mais pendant combien de temps? Et si on apprenait dans quelques mois que les produits se révélaient plus dangereux que la CHIK elle même? Mais c'est montrer un mauvais exemple aux pays voisins ou le tout gratuit a été abandonné en raison de guaspillage et de mauvaises répartitions.

Cette mesure peut être utile pour les femmes enceintes au 9ème mois et les personnes fragiles ou atteintes de maladies chroniques. Les fichiers de la sécu existent déjà : suivi de grossesse et campagne de vaccination contre la grippe. Dons, prescription médicale pour évaluer le risque réelle d'infection.

- Fermeture des écoles? Vacances scolaires anticipées?

Ca semblerait logique. Les écoles concentrent beaucoup d' enfants et obligent leurs parents à se déplacer. Les enfants sont plus facilement infectés car ils se défendent difficilement des moustiques. Il font souvent des formes bénignes et brèves, on pourrait supposer, qu'ils sont plus souvent "porteur sain" que les adultes. La recheche nous le dira mais les résultats des premières études épidémiologiques tardent.

LSZ, qui a bien fouillé la littérature sur la Chikungunya, rapporte que les études font état chez l'enfant d'une évolution clinique plus rapidement favorable que chez l'adulte, de manifestations articulaires moins fréquentes et d'une fréquence accrue des manifestations hémorragiques le plus souvent mineures.

On risque de s'apercevoir que nos petites têtes blondes ou brunes sont un vecteur et un réservoir important de l'épidémie de CHIK.

A mon avis, il aurait fallu équiper depuis le début les fenêtres des écoles de moustiquaires et de diffuseurs électriques. Mais pour la récré? Les spirales? Non, pas autorisées comme les ventilo sur pied ! Trop dangereux ! ?

L'éviction scolaire de 7 jours, même si l'enfant est guéri en 1 ou 2 jours, semble une mesure logique de limitation de la propagation.


- Mesures de limitations ou de restrictions des déplacements?

De loisirs? familiaux? Au moins pendant les heures de pointe du moustique ( 5-7h30). Les restrictions de liberté ne sont jamais très populaires mais les Réunionnais sont conscients du problème. Et les 2 premiers points pourraient faire passer la pilule ... surtout s'il y a limitation de déplacements professionnels ! Combien de temps ? 2 ou 3 semaines pourraient suffire.

Les enjeux sont importants. Nos voisins, plus pauvres que nous, vont nous observer et la Réunion servira de modèle. Et le risque que l'Océan Indien se retrouve un jour en "quarantaine" internationale n'est pas exclu.


Voilà mes pronostics

Réponse demain.

(NB 27.02.06 : Presque tout faux ! Des Euros mais pas de santé publique)

2 Comments:

Blogger cocodur said...

à propos des enfants "réservoirs" : il serait temps que le rectorat émette une circulaire n'autorisant les élèves à revenir à l école qu'après leur période de contagion. 5 , 8, 10 jours ?
Dans les classes où des élèves contaminés sont revenus après la disparition de la fièvre (2 jours env.)on assiste à une propagation de la maladie au sein même de ces classes. Curieusement, dans une même école, plusieurs classes demeurent "indemnes" tandis que d'autres se déciment.

25/2/06 21:06

 
Anonymous Anonimno said...

Je suis institutrice dans une école maternelle de St-Denis; une semaine à peine après la rentrée, j'ai eu le chik...effectivement, les enfants viennent à l'école même avec de la fièvre; l'école a été démoustiquée le 31 janvier; la prochaine démoustication aura lieu le 04 mars!!Dans les classes, aucune protection; les prises qui devaient être livrées sont inutilisables!Depuis la rentrée, 6 femmes sur 16 personnes travaillant à l'école ont eu le chik; par contre trés peu d'enfants sont malades; ceci pourrait expliquer cela...

26/2/06 08:29

 

Objavi komentar

<< Home